Enseignement

À l’Université de Nice (filière Science politique) :

 

– cours « Introduction à l’analyse des politiques publiques »
en 3ème année de Licence Droit et science politique

Ce cours permet d’entrer dans un domaine réputé dense en proposant en quelque sorte une « boîte à outils » pour aborder, analyser et comprendre les politiques publiques. Le parcours effectué présente ainsi les principales approches et conceptualisations permettant d’étudier les composantes de l’action publique et les processus qui participent à son élaboration. Pour des raisons didactiques, le cours sera organisé autour des différentes séquences que des réflexions devenues classiques ont aidé à repérer dans le déroulement des interventions publiques (mise sur agenda, formulation de propositions, décision, mise en œuvre…). Cette trame sera complétée par la mise au jour des éléments qui s’articulent dans ces séquences (institutions, expertises, instruments…) et qui doivent être également pris en compte pour interpréter celles-ci et les resituer dans une vision qui ne soit pas uniquement formelle et linéaire.

=> bibliographie

 

– cours « Sociologie des administrations publiques »
en 3ème année de Licence Droit et science politique

Ce cours vise à offrir un choix diversifié d’angles permettant d’étudier de manière sociologique ces ensembles organisationnels que constituent les administrations publiques. Pour cela, il passera donc non seulement en revue des approches solidement installées comme les théories de la bureaucratie ou la sociologie des organisations, mais cherchera aussi à ouvrir vers d’autres courants qui se veulent ou paraissent plus novateurs, par exemple en étudiant le rôle du papier (la fameuse « paperasserie administrative »), la place des savoirs de gouvernement ou le tissu concret des relations avec les usagers (celles du guichet par exemple).

=> bibliographie

 

– cours « Gouvernance et régulation publique »
en Master 1 Droit et science politique

Ce cours est à la fois un complément et une ouverture par rapport au cours d’« Analyse des politiques publiques » offert en Licence.  Il cherche en effet à saisir et analyser les difficultés rencontrées par l’intervention publique dans la gestion des sociétés contemporaines. De fait, le contenu de l’action publique semble engagé dans des évolutions importantes. L’objectif d’ensemble des séances sera donc non seulement de donner à voir ces évolutions, mais aussi les logiques qui les sous-tendent. Pour cela, on partira du changement de contexte qui est repérable depuis notamment quelques décennies et qui peut donner cette impression de turbulences autour de l’intervention publique, apparemment plus soumise à la pression internationale, la complexité, l’incertitude, etc. Ces facteurs et dynamiques résonnent dans les tentatives de repositionnement du rôle de l’État. Gouvernance et régulation sont des termes qui ont pris une place croissante dans les analyses, parce qu’ils sont justement censés signaler les déplacements des logiques d’action. Cette remise en perspective pourra alors aider à mieux comprendre les ajustements des répertoires instrumentaux et les intentions que ces derniers tentent de concrétiser (penchants gestionnaires, logiques contractuelles, dispositifs participatifs…).

=> bibliographie

 

– cours « Evaluation des politiques publiques »
en Master 2 « Expertise du politique et affaires publiques »

Ce cours a pour ambition de donner les principaux outils et approches permettant d’évaluer des politiques publiques, dans une perspective plutôt pragmatique et somme toute proche de celle dominante dans ce domaine de plus en plus institutionnalisé. Il visera aussi à présenter de manière à la fois analytique et critique des démarches en développement et proches de ce type de pratique : audits, benchmarking, utilisation d’indicateurs, promotion des « bonnes pratiques », retours d’expériences.

=> bibliographie

 

– cours « Ingénierie et métiers de l’action publique »
en Master 2 « Expertise du politique et affaires publiques »

Ce cours permet notamment de donner les bases analytiques et méthodologiques au travail de « diagnostic territorial » qui sera effectué par les étudiants durant l’année.

=> bibliographie

 

L’ensemble de la formation en science politique à l’Université de Nice est présentée sur le site du département et sur celui de l’Équipe de recherche sur les mutations de l’Europe et de ses sociétés (ERMES).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :