Ecologisation de l’économie ou économisation de l’écologie ?

24 08 2008

La question apparaît de plus en plus à l’ordre du jour. Elle était déjà centrale dans :

Régulation publique et environnement. Questions écologiques, réponses économiques, Paris, L’Harmattan, collection "Logiques politiques", 2003.

Résumé :

Que deviennent les préoccupations concernant l’environnement lorsqu’elles sont prises en charge par les pouvoirs publics ? Le tournant des années 1980 et 1990 marque en France un élargissement apparent de l’audience de ces préoccupations, bien au-delà des groupes restreints où les thématiques écologiques pouvaient auparavant paraître confinées. Les effets de cette situation sont aussi perceptibles dans l’activité de l’État : les structures ministérielles chargées de l’environnement tendent à bénéficier d’un certain renforcement et l’action gouvernementale réserve alors une place plus large à ce champ d’intervention.
Un examen plus attentif révèle toutefois la forte ambivalence que peuvent présenter les évolutions repérables. Certes, la période paraît favorable à la promotion des considérations écologiques dans l’action étatique. Mais les considérations et impératifs économiques semblent parallèlement tenir une place croissante dans l’élaboration des décisions publiques concernant l’environnement.
C’est sur l’interaction de ces dynamiques qu’il faut donc revenir pour bien comprendre les positions des organes étatiques lorsqu’ils abordent les questions d’environnement. Cela permet de mieux saisir les programmes d’action qu’ils élaborent, et le rôle qu’ils prennent dans la gestion collective du substrat naturel des activités humaines. Trois domaines (les déchets ménagers, les paysages, et les transports routiers) sont ici plus particulièrement étudiés pour mettre en évidence et analyser les aménagements par lesquels passe le traitement de ces questions, notamment sous l’effet des logiques économiques.

 

 

Une bonne partie du livre est consultable en ligne par l’intermédiaire de Google Books.

Quelques recensions :

- une première par Antoine Goxe pour la revue électronique Développement durable et territoires, novembre 2004

- une deuxième dans la revue Le Banquet, n° 19, 2004.

About these ads

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 65 autres abonnés

%d bloggers like this: